Jeune Garde de Walcourt

Les Pupilles du Roy de Rome

Un régiment formé d'enfants pour le fils de Napoléon

Avec leurs uniformes d'un vert éclatant, le peloton des Pupilles du Roy de Rome est reconnaissable entre mille. Unique dans les marches de l'Entre-Sambre-et-Meuse, ce peloton n'a cessé de marquer les esprits depuis sa création en 1972.

1972 - Présentation par Pierre Magain des Pupilles au comité de la Marche
1972
1972 - Bénédiction du peloton
1972
Les Pupilles en 1972
1972

La volonté du comité de l'époque était de confectionner un uniforme pour les enfants d'1m30 à 1m50 qui n'existait dans aucune autre marche, mais aussi qui avait été historiquement porté par des enfants.

CostumeEn mars 1811, Napoléon est comblé par la naissance de son fils. En cadeau, il lui offre le Trône d'Italie et prend soin de l'entourer d'une garde qui fut en harmonie avec son âge.

Il composa donc un régiment d'enfants (de 10 à 16 ans) souvent orphelins, fils ou neveux de militaires morts au champ de bataille. Le Colonel-commandant n'étant autre que le Roi de Rome, lui-même. Ainsi furent créés les Pupilles du Roy de Rome que l'on intégra à la Garde Impériale.

L'uniforme est composé d'une veste verte à lisérés jaunes, d'un pantalon blancs, de guêtres noir, et d'un shako orné d'un cordon vert et d'un plumet jaune; les pupilles ne portent pas le sabre mais une giberne.

Le peloton est composé de la sorte :

  • Une porte-pancarte
  • Le Capitaine, le Sergent Sapeur muni de son impressionnant picot et une cantinière
  • Le Caporal équipé de sa bêche, et de 2 sapeurs
  • Le Lieutenant et une cantinière
  • Les soldats.

Depuis sa création, de nombreux officiers eurent la charge de ce peloton : Jean-Claude Mont, Philippe Evrard, Guy Buisse, Sylvian Pierard, Jean Lieffrig, Christophe Wauthier.

Actuellement, les postes d'officier sont occupés par Maxime Vandenbossche et par Mickaël Vincent.

Les Pupilles en 1975
1975
Les Pupilles en 1975
1975
Les Pupilles en 1975
1975